Février 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728    

Calendrier Calendrier


Sani !

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sani !

Message  MrSimh le Lun 26 Juin 2017 - 21:07

I - Les rangs

Ceci sont des exemples, je garde volontairement l'uniforme en m36.
Cette liste est non exhaustive, le but est d'avoir un inventaire assez complet des rangs, symboles, variations et spécialités qui peuvent être visible sur l'uniforme.

Ancienne forme :


début de seconde guerre :




















Généraux 44-45






Aspirants





Dentiste (Zahnarzt)




Lehr (régiment ou bataillon d'instruction)





Académie médical militaire
La bordure bleu clair a été autorisée le 14 mars 1939.




Numéro de la division
En vigueur le 1er juillet 1940. Chiffres brodés bordés de bleu clair.






Transimission
Dans les compagnies médicales il y avait un petit détachement de communication, le Nachrichten-Staffel. Il y avait, dans un nachrichtenstaffel, 2 fernsprechanschlusstrupp chacun avec 1 NCO et 2  hommes du rang (servant aussi de brancardiers quand ils ne sont pas nécessaires à l'équipement de communication).
Ces hommes faisaient partie des compagnies médicales, donc couleur bleu !





Officiers des services spéciaux (TSD) 22avr44




Variantes




II - L'organisation du service médical de la Wehrmacht
Une bonne documentation que j'ai mise en français pour faciliter la compréhension, bien sur il peut y avoir quelques fautes, n'hésitez pas à me les rapporter.
A lire:


Début de guerre, 1939

L'organisation du service médical de l'armée allemande et de son emploi dans la campagne de Pologne.
( Un article par le lieutenant Colonel H. Hartleben,Service médical, armée allemande, revue militaire, septembre 1940)

Le service médical, comme d'autre branches de l'armée, s'est trouvé faces à de nouvelles missions,
de nouvelles taches et de nouveaux problèmes qui résultent des changements apportés à la guerre moderne par la motorisation et la mécanisation. La campagne de Pologne à offert la première opportunité de tester l'organisation du service médical de l'armée allemande dans cette nouvelle guerre.

Les deux problèmes principaux qui doivent être résolus par le service médical sont :

Le problème de fournir le meilleur système d'approvisionnement médical que possible dans des conditions de guerre. Le problème de la transportation, spéciallement dans une guerre de mouvement.
Il en résultera une simplification de ces problèmes si l'organisation
du service médical est si élastique qu'il répond aux diverses exigences de
guerre dans toutes les conditions et si elle est fondée sur les éléments de base les plus simples et les plus uniformes possibles afin de répondre aux exigences des différents types d'éléments de combat.

Le service médical de l'amrée allemande, comme toute les armées, émane des unités de combat. Tout les soldats transportes un grand et un petit paquet de premiers soins et est formé à l'application de ces pansements. Le personnel médical des unités de combat comprend des brancardiers ayant une formation spéciale en secourisme et en transport des blessés. De plus, un sous-officier médical ou un homme du rang avec une formation approdondie et soigneuse dans le service médical est affecté à chaque unité.
Tout le service médical y compris les brancardiers, portent à leurs ceinture un kit médical de premier secours. La civière est constituée de deux parties égales pliables; elles sont construites de manières à être transportées facilement et assemblés avec peu de manipulations. Quand les conditions le permettent, les civières peuvent êtres transportées sur un transporteur à deux roues.

Le bataillon d'infantrie est accompagné de deux officiers médicaux, l'officier médical du battaillon et son assistant. Leur équipement contient des quantités de médicaments et de pansements suffisantes pour répondre aux exigences des opérations majeures. Sont inclus l'antitoxine tétanique et un "appareil de filtration" pour la purification de l'eau provenant de n'importe quelle source.Cet équipement, emballé dans des coffres, est transporté sur une voiture d'équipement médical spécial.Les petites unités peuvent transporter suffisamment de cet équipement pour répondre à leurs propres besoins. Au combat, l'équipement du médecin du bataillon, ainsi que son équipement personnel qu'il transporte avec lui dans un étui de cuir, servent à l'établissement du poste d'aide au bataillon.Ce poste d'aide est situé le plus près possible du front réel. En règle générale, les blessés reçoivent leurs premiers soins par un médecin à cette station, à moins que cette aide n'ait été fournie au combat. L'aide d'un chirurgien-spécialiste ne peut généralement pas être donnée au poste d'aide du bataillon, et aucune provision n'est faite pour cela.

Le service médical du bataillon d'infanterie est donc dirigé de façon indépendante par ses propres médecins et leurs assistants, les sous-officiers médicaux et les soldats. Le service médical des autres armes est effectué de manière similaire, mais avec moins de personnel et d'équipement. Des dispositions sont prises pour le soutien des compagnies médicales qui interviennent lorsque les pertes sont lourdes et servent principalement à ramasser les blessés dans la zone d'action.

Du détachement médical du bataillon, le service médical passe aux éléments médicaux de la division. Ils comprennent normalement deux compagnies médicales, un hôpital de campagne motorisé (hébergement pour 200 patients) et deux trains d'ambulance motorisés (15 ambulances à moteur chacune). Ces éléments sont sous le commandement du médecin de division. Selon le type de division, les compagnies médicales sont soit à cheval, soit motorisées, soit une compagnie peut être motorisée et l'autre à cheval. Dans le cas d'unités très mobiles, l'hôpital de campagne est supprimé et remplacé par un troisième train d'ambulance motorisé, afin de répondre aux besoins de transport constants.

Tant en marche qu'en combat, les compagnies médicales constituent le principal facteur du service médical de la division. Chaque compagnie est composée de trois pelotons dont chacun a une fonction distincte. Le premier peloton est composé entièrement brancardiers qui recueillent les blessés sur le terrain et les évacuent des postes d'aide au bataillon. Le deuxième peloton organise le poste d'aide à la division; il comprend au moins un chirurgien spécialiste. Le troisième peloton peut être utilisé à l'appui des deux autres pelotons ou pour des missions indépendantes. Près de la division des éléments de la station médicale de la compagnie médicale peut être utilisé pour établir la station de collecte pour les blessés légers.

L'emploi de deux compagnies médicales dans la division permet une grande mobilité du service médical. Il permet au service médical de suivre l'avancée des unités de combat et, dans les cas où les deux compagnies sont employées séparément ou en secours, d'effectuer le travail chirurgical et d'évacuer normalement les blessés. Il permet la mise en place de deux centres médicaux derrière les troupes de combat où les opérations couvrent un large front. En outre, les deux compagnies peuvent être employées conjointement dans des conditions défavorables. Ainsi, le service médical de la division est assez élastique pour se conformer à un certain nombre de changements dans la situation.

L'équipement d'une compagnie médicale comprend des toiles pour la construction du poste d'aide à la division (lorsque les bâtiments ne sont pas disponibles) et du matériel chirurgical moderne. Comme l'équipement médical du bataillon, l'équipement de la compagnie médicale est convenablement emballé dans des coffres individuels. Quatre ambulances à cheval ou à moteur sont assignées à la compagnie.

Le poste d'aide de division est le premier endroit où l'aide chirurgicale est rendue. Ici, les blessés sont examinés en fonction de leur aptitude au retrait, leur état est amélioré et les opérations d'urgence sont effectuées. Les fonctions du poste de secours divisionnaire sont limitées à ces fonctions en raison de la nécessité de maintenir la mobilité des compagnies médicales et de leur maintien le plus près possible des unités de combat : 5 km environs derrière la ligne de front.

L'activité chirurgicale au sein de la division est centrée plus en arrière dans l'hôpital chirurgical, où la routine devrait être semblable à celle d'un hôpital régulier dans la zone de l'intérieur. Son équipement est un peu plus grand et plus lourd que celui de la station d'aide à la division. L'hôpital chirurgical est motorisé et peut suivre la division rapidement après avoir été soulagé par d'autres unités médicales. Si nécessaire, un deuxième hôpital chirurgical peut être déplacé pour soutenir l'hôpital chirurgical de la division, jusqu'à l'arrivée des secours.

La division évacue ses malades et blessés principalement au moyen de ses trains d'ambulance, dont une partie peut être utilisée pour l'évacuation des patients des postes d'aide à l'arrière ou à l'hôpital chirurgical de division. Les trains d'ambulance motorisés servent également au transport des blessés vers les stations de collecte ou les hôpitaux de la zone de communication. L'ambulance motorisée de l'armée allemande accueille quatre patients couchés, ou deux couchés et quatre assis, ou huit patients assis. Un certain nombre d'ambulances automobiles sont équipées pour de longs voyages.

Le service médical de division tel que décrit ci-dessus peut être renforcé temporairement, si nécessaire, par des éléments médicaux supplémentaires. En outre, les hôpitaux chirurgicaux de l'unité de l'armée peuvent être employés dans toutes les zones si les circonstances exigent de tels renforts, comme par exemple dans le cas des épidémies.Un médecin de corps est désigné pour superviser l'exécution des directives du service médical de l'armée, surveiller les progrès du service médical de la division et prendre les mesures correctives qu'il juge nécessaires. Il est autorisé à déplacer les éléments médicaux au sein de la division dans le but d'équilibrer leur force. Il a également à sa disposition des éléments médicaux spéciaux qu'il peut employer à chaque fois que les divisions appellent à l'aide. Il peut également faire appel au médecin chef de l'armée pour des unités médicales supplémentaires si nécessaire.

Le but de l'organisation du service médical au-dessus de la division est de réglementer et d'exécuter l'évacuation des patients à l'arrière et de trier les malades et les blessés en fonction des besoins médicaux. Tout cela appartient aux fonctions du médecin chef de l'armée. En fonction de la taille de l'armée, il dispose d'un nombre variable d'unités médicales, en particulier d'hôpitaux chirurgicaux motorisés conçus pour le soutien local des services médicaux de la division. Aux fins d'évacuation, il a sous son commandement un certain nombre de trains d'ambulance organisés comme ceux des divisions. Ces unités médicales sont combinées dans un détachement médical de l'armée.

Chaque armée a deux bataillons d'évacuation. Ils sont organisés en trois compagnies de trois pelotons chacune. Chaque peloton est équipé pour mettre en place une station de collecte séparée. Les stations de collecte servent simplement de stations de transfert où les patients reçoivent des soins médicaux simples et reçoivent du repos et de la nourriture pendant de courtes périodes. Ces stations sont placées aux endroits où la situation indique une concentration de blessés et également aux points où les malades et les blessés doivent être répartis entre les différents hôpitaux de la zone de communication ou chargés dans les trains d'hôpitaux.

Les hôpitaux de la zone de communication sont divisés en hôpitaux pour les blessés légers et en hôpitaux pour les blessés graves; chaque nombre peut atteindre 500 lits. Ils sont équipés autant que possible d'hôpitaux réguliers et contiennent des salles spéciales sous la direction de chirurgiens spécialistes. Là où les hôpitaux locaux sont disponibles, ils sont bien entendu mis en service. D'autres grands bâtiments peuvent également être utilisés pour abriter les hôpitaux. L'équipement hospitalier mobile comprend en tant qu'équipement standard un appareil à rayons X capable et un équipement de chambre noire, tous convenablement emballés dans des coffres.

Afin de maintenir les services médicaux avec des unités de combat correctement approvisionnées à tout moment, un dépôt d'approvisionnement médical est attribué à chaque armée. Ce dépôt de l'armée peut établir des dépôts de succursales où et quand où et quand il estime que de telles stations sont nécessaires. Les officiers du service médical sont choisis pour leur compétence professionnelle ainsi que pour leurs qualités de leaders. Affectés aux médecins-chefs des armées en tant que consultants, ils sont des spécialistes soigneusement sélectionnés et reconnus dans leur profession, généralement des professeurs d'université. Ceux-ci assistent les médecins des divers établissements médicaux, soit avec des conseils, soit, le cas échéant, avec une aide réelle. En outre, le médecin-chef de l'armée dispose de groupes spéciaux de chirurgiens auxiliaires. Ces chirurgiens, portant leurs propres instruments chirurgicaux, entrent en action là où leur aide est la plus urgente, que ce soit à l'hôpital chirurgical de la division ou aux centres de secours de la division. Il a été démontré dans la campagne de Pologne qu'il n'est pas conseillé d'envoyer ces chirurgiens plus loin
avant que le poste d'aide de division.

L'armée allemande est entrée dans la guerre contre la Pologne avec un service médical organisé selon les lignes décrites ci-dessus, et a constaté qu'aucun changement matériel n'était nécessaire dans cette organisation, qu'elle pouvait résoudre tous les problèmes auxquels elle était confrontée. Au premier rang des problèmes rencontrés, il y avait celui des transports, car non seulement les opérations militaires se déroulaient à un rythme extraordinaire, mais les conditions routières en Pologne étaient nettement mauvaises. Néanmoins, l'élasticité et la simplicité de l'organisation ont permis au service médical de continuer à avancer et à approvisionner les unités de combat tout en évacuant les blessés avec un maximum d'efficacité et de rapidité. Les unités médicales motorisées supportent le poids du fardeau, les compagnies médicales tirées par des chevaux étant incapables de suivre la rapidité des opérations militaires. Les trains d'ambulance ont accompli des prouesses extraordinaires. Grâce à la motorisation des hôpitaux chirurgicaux de la division, ils ont pu suivre les unités de combat à un rythme relativement rapide. Dans de nombreux cas, les unités hospitalières s'établirent rapidement dans les hôpitaux locaux, les écoles ou d'autres bâtiments publics, même si les conditions primitives prévalant dans certaines parties de la Pologne obligeaient fréquemment à recourir à des mesures auxiliaires.

Les grandes distances que les unités médicales devaient couvrir auraient pu être fatales aux blessés, dont l'état nécessitait un traitement spécial dans les dispensaires situés dans la zone de l'intérieur. Cependant, le grand nombre de ponts de chemin de fer démolis a été rapidement réparé, ce qui a permis l'utilisation des trains hospitaliers spécialement équipés pour l'évacuation des patients par chemin de fer vers la zone de l'intérieur. Dans des cas très graves, tels que des blessures par balle à l'œil ou au crâne et des fractures du fémur, les patients étaient évacué par avion - soit dans les avions ambulanciers ou dans les avions de transport réguliers.
L'évacuation par air sur de grandes distances s'est révélée très satisfaisante, d'autant plus qu'il n'y avais pas de variations d'altitude importantes.
Compte tenu de la prévalence des centres de maladies transmissibles en Pologne, un certain nombre de pertes dues à divers types de maladies ont été anticipées. Cependant, chaque soldat allemand étant inoculé contre la fièvre typhoïde, le nombre de cas de typhoïde était extrêmement faible. Des cas de dysenterie se sont produits, car les troupes ont dû traverser de nombreuses régions où cette maladie était courante. Bien entraînées en matière d'hygiène, les troupes réussirent à contenir la maladie et à empêcher la propagation d'une épidémie régulière de dysenterie. Il n'y avait pas un seul cas de variole parmi les soldats. L'inoculation de tous les blessés contre le tétanos a été un succès complet. Le tétanos a perdu sa terreur en tant que maladie de guerre.

Le nombre de victime à été relativement faible. Des chiffres officiels ont été publiés, plaçant les tués à 10 000 et les blessés à 30 000. Ainsi, le rapport des tués et des blessés est de 1: 3, un rapport un peu plus élevé que celui de la guerre de 1914.

Termes :
Saniätssoldaten => infirmier
Krankenträger => brancardier
Hilfskrankenträger => brancardier auxiliaire

Ce ne sont pas des fonctions à confondre.
Le premier est l'infirmier, le sani, il à passé sa formation il a donc un patch de spécialité à sa manche gauche et il à deux poches sur le devant du ceinturon, une à droite contenant des médicaments et une à gauche contenant du bandage (pour faire bref).

Le second est le brancardier, il a un brassard avec une croix rouge et deux poches comme l'infirmier mais les deux avec du bandage. Il aide activement le service médical mais avec une formation au préalable moins intense que l'infirmier.  Ses couleurs serais la même que la compagnie qu'il avec laquelle il appartient (pas forcement bleu..),

Le troisième, le brancardier auxiliaire est un soldat normal avec une formation plus brève. Il peut en cas de besoin ranger son fusil et mettre un brassard 'Hilfskrankenträger'  (ou un avec croix rouge) pour aider. Ses couleurs sont la même que la compagnie avec laquelle il appartient.

A savoir qu'il y avais aussi des infirmiers dans les équipes de chars, dans les troupes de parachutistes, dans l'aviation...

III - Uniforme, Equipement et Matériel médical

III a) L'uniforme

La couleur pour le service médical était le bleu foncé. Voici le rendu sur un uniforme d'officier :



Pour attester la formation, le personnel avais sur la manche droite un insigne de spécialité, à noté que pour les sous-officier il était cerclé de blanc.



Pour plus de visibilité et s'annoncer comme étant protégé par la convention de Genève, le personnel médical était équipé d'un brassard blanc muni d'une croix rouge (7x7cm). Il se portais au bras gauche au dessus du coude, on remarque que contrairement aux américains les allemands ne l'ont porter qu'au bras gauche.
Ici un exemple avec à côté le brassard du 'Hilfskrankenträger' .



Décorations possibles et relativement courantes pour les infirmiers de la wehrmacht  :

Croix du Mérite
Volkspflege
Croix de fer
L’Insigne des blessés
Médaille du front de l'Est
Médaille du Mur de l'Ouest
Médaille de Memel
Médaille des Sudètes
Médaille de l'Anschluss

III b) L'équipement
=> Pour le moment je présente seulement l'équipement des non-officiers.
Je vais présenter ici l'équipement standard de l'infirmier au début de la guerre.
Outre le sac à pain, la gamelle, le tornister, le manteau, la zeltbahn, la gourde, la baïonnette, le ceinturon, la boucle et le masque à gaz et sa boite puisque ces éléments sont communs à toute l’infanterie. On peut noté l’absence de la pelle dans l'équipement de base. et aussi que la lampe de poche était un équipement indispensable.
Viennent s'ajouter à cela :

Pochettes de soin [Sanitätstaschen]
Elles sont noires ou brunes, ici un exemple de ce que porte les infirmiers. D'un côté du bandage et de l'autre des médicaments.
-> A noté que les étiquettes, le contenu et la couleur/matière des composants peuvent sensiblement varier.

A gauche :

Contenu:




autre boite :

A droite :

Contenu:









Gourde médical [Labeflasche]
La 'gourde médical' est une gourde de 1 Litre, 1.5 Litre ou 2 Litre.
La gourde de 1 Litre est rare, elle était utilisée dans les unités médicales de montagnes, celles de 1.5 et 2 litres étaient pour les autres branches.

La gourde est en 4 parties : la gourde, le feutre, les sangles, le quart.
La gourde est plus grande que la moyenne (contenance plus grande) et est marqué au niveau du bouchon comme toutes les gourdes.
Le feutre est particulier, il est renforcé au niveau du goulot et du côté le plus plat de la gourde. Il est de couleur marron-gris dont la teinte est très variable.
Les sangles sont noirs ou brunes, et souvent munis d'un crochet pour pouvoir être fixé au niveau de ceinturon.
Le quart est le plus souvent long, en métal ou en bakélite.




Arme de poing
P08 ou P38, le personnel médical était toujours armé.
Bien sure cela peut faire débat et c'est parfaitement compréhensible..
Pour le clore définitivement  je vous propose un très bon article d'aujourd'hui sur le sujet. Il est récent donc il faut faire attention mais comme quoi c'est toujours un sujet d'actualité.
= > https://lexdih.wordpress.com/divers/bibliographie/armement-du-personnel-sanitaire/

Papiers
Pour "étiqueter" les blessés (voir image 2 dans les archives) :
- sans stries: ambulatoire
- 1 bande rouge: Transportable
- 2 bandes rouges : pas transportable
- 1 bande verte: maladie pas contagieuse
- 1 bande jaune: maladie infectieuse

Papier justifiant le droit de porter la croix rouge (à mettre dans le passeport) :



III c) Le matériel médical

Pour ne pas être hors sujet car on est tout de même dans la rubrique 'uniforme', je vais faire assez bref et me rapporter au matériel dont il est important de voir quand on à affaire à un uniforme d'infirmier.

Sac à dos médical (Sanitätstornister)

Ce sac est un tornister au détail qu'il porte une croix rouge sur fond blanc en cuir.
Il est compartimenté et sert à transporter du l'approvisionnement médical jusqu'au front.
Il est porté seulement par des sous-officiers du corps médical, ou par de plus haut gradés.





Boites de transport pour premiers soins (VerbandKasten) et ravitaillement médical

Il est assez difficile d'être précis et d'expliquer simplement la masse du matériel utilisé, je vais donc vous faire un petit topo :

Tout les véhicules motorisés (sauf les motos) avais leurs boites de premiers soin en cas d'urgence ou d'accident.
Les chevaux avais des boites sur leurs côtés droit et gauches pour les troupes montés.
Des camions pouvais apporter des caisses de matériel médical et de bandages pour un poids de 50kg chacune, elles pouvaient aussi être envoyé par parachute.
L'équivalent pour les troupes de montagnes pesaient 79kg, elles pouvaient néanmoins se diviser en deux et êtres portées séparément.
Il n'y avais pas de kits de soin en cas d'attaque au gaz.
Kit A : 5 boites individuelles transportés par camion ou véhicules de combat
Boite 1  -> 'La boite de combat', pour des besoins à court terme.
Boites 2 à 5 ->  compléments pesant en tout 50kg.
Avec çà un sac avec un engin de filtration (19.5kg) pour purifier 100 à 200 litres d'eau par heures (selon l'état de l'eau).
Le kit B était dispo pour le docteur de division et formait le premier approvisionnement disponible pour la troupe et les unités médicale de la division.
Kit B : 24 boites avec un total de 2700kg transportées un camion de 3 tonnes.
La compagnie était équipé d'un kit C : 12 boites sur un 1.5 tonne avec un set de complément pour les urgences situé à dans la station de la compagnie.

Un peu d'images tout de même :

Boite standart dans un véhicule : classique 'Verbandkasten'



Boite de taille plus importante



Caisse de MG dont l'utilité à été détourner :


Vous comprendrez la difficulté de faire quelque chose de plus explicite, je pense que cette partie peu très facilement mériter une grosse documentation à elle seule donc contentons nous d'un bref coup d’œil sur l'iceberg.

IV - Archives

Voici une petite sélection d'image d'archives pour donner vie aux informations ci dessus.






















---------
Si jamais une erreur s'est glissé ou si vous avez des remarques n'hésitez pas à m'envoyer un message, et sachez que je ne suis en rien un expert dans le domaine (ni en orthographe). L'objectif de cet article étant de pouvoir partager une documentation accessible sur le sujet et la plus précise possible, ce sera évidement éditer et mis à jour de temps en temps. Merci.
---------

Sources (images et doc) :
http://www.wehrmacht-awards.com
https://militariaplaza.nl
http://www.wehrmachtlexikon.de
http://www.germanmilitaria.com
http://www.nsdapuniforms.com
http://www.passionmilitaria.com
http://www.lexikon-der-wehrmacht.de/Soldat/Sanitatsversorgung.htm
http://www.nachrichtentruppe.de/9-alle-kategorien/ausruestung/48-labeflasche-31
https://www.feldgrau.net
https://lexdih.wordpress.com/divers/bibliographie/armement-du-personnel-sanitaire/
https://www.youtube.com/channel/UCOwvTzU3u6nkGL85YfqIzNw
The German Army Medical Coprs in World War II by Alex Bunchner
Convention de Genève


Dernière édition par MrSimh le Ven 22 Déc 2017 - 0:00, édité 84 fois

_________________
Lorsque l'on a recours au combat, tout le monde est perdant.
avatar

MrSimh
rang 1.1 sanitatsoldat
rang 1.1 sanitatsoldat

Messages : 76
Date d'inscription : 18/06/2017
Age : 22
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sani !

Message  Hick22 le Mar 27 Juin 2017 - 9:29

Beau boulot !
Quelle est la différence entre les soldats de troupes et les sous off ???? Ces derniers ne sont pas plutôt infirmiers ?

_________________
Tout le succès d'une opération réside dans sa préparation.
En tuer un pour en terrifier un millier.
Si nous voulons que la gloire et les succès accompagnent nos armes , nous ne devons jamais perdre de vue : la doctrine , le temps , l’espace , le commandement , la discipline .

L'Art de la guerre de Sun Tzu

War does not determine who is right .......... only who is left
avatar

Hick22
rang 10 Stabsfeldwebel
rang 10 Stabsfeldwebel

Messages : 979
Date d'inscription : 26/05/2016
Age : 33
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sani !

Message  MrSimh le Mar 27 Juin 2017 - 19:10

Bon je vais tenter de répondre le mieux possible.

Les tâches des unités médicales étaient de prendre soin des blessées et malades du plus proche du front, aux hôpitaux plus éloignées.
Chaque peloton (ou équivalent) avaient avec lui un infirmier portant 2 kits de soins, ils traitaient les petites blessures, nausées, maladies ect. Au combat ils aidaient en renfort les soldats en transportant les blessées à l'abris du feu ennemis, armé de bandages et de médicaments pour apporté les premiers soins. Ceux qui ne pouvaient plus marcher étaient transporté vers l'arrière, les autres devaient y aller eux même.

Dans toutes les compagnies le supérieur immédiat de l'homme de troupe étaient le Sous-off.
Ils étaient situés avec le médecin de Bataillon et formaient son personnel à la station médicale.

Voilà pour faire bref, je pense que çà répond à ta question.
Merci

_________________
Lorsque l'on a recours au combat, tout le monde est perdant.
avatar

MrSimh
rang 1.1 sanitatsoldat
rang 1.1 sanitatsoldat

Messages : 76
Date d'inscription : 18/06/2017
Age : 22
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sani !

Message  MrSimh le Jeu 13 Juil 2017 - 22:53

[ à supprimer ]


Dernière édition par MrSimh le Sam 9 Déc 2017 - 15:34, édité 3 fois

_________________
Lorsque l'on a recours au combat, tout le monde est perdant.
avatar

MrSimh
rang 1.1 sanitatsoldat
rang 1.1 sanitatsoldat

Messages : 76
Date d'inscription : 18/06/2017
Age : 22
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sani !

Message  Hick22 le Jeu 13 Juil 2017 - 23:14

Super....
Actuellement Marlène porte un sac à pain avec la croix rouge, c'est purement pratique car le sac comporte du matériel récent de 1ere urgence...
Mais avec ton boulot ..... c'est top !
Pourquoi pas faire un sac en poil de vache ou une caisse de mun ?

_________________
Tout le succès d'une opération réside dans sa préparation.
En tuer un pour en terrifier un millier.
Si nous voulons que la gloire et les succès accompagnent nos armes , nous ne devons jamais perdre de vue : la doctrine , le temps , l’espace , le commandement , la discipline .

L'Art de la guerre de Sun Tzu

War does not determine who is right .......... only who is left
avatar

Hick22
rang 10 Stabsfeldwebel
rang 10 Stabsfeldwebel

Messages : 979
Date d'inscription : 26/05/2016
Age : 33
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sani !

Message  Thomas Dietrich le Ven 14 Juil 2017 - 11:11

super travail, vraiment hâte de voir le résultat concret de toutes ces recherches !

_________________
avatar

Thomas Dietrich
rang 3 Gefreiter
rang 3 Gefreiter

Messages : 665
Date d'inscription : 07/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sani !

Message  karl hans le Mer 2 Aoû 2017 - 22:54

Bien complet ton article et vraiment intéressant bravo à toi!
Il est toujours intéressant de voir toutes les spécialités de la Heer.
avatar

karl hans
rang 6 Unteroffizier beamte
rang 6 Unteroffizier beamte

Messages : 109
Date d'inscription : 22/05/2016
Age : 28
Localisation : Lyons la Forêt

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sani !

Message  MrSimh le Mer 2 Aoû 2017 - 23:29

Merci,
Il sera normalement continué et possiblement édité si je remarque des imprécisions ou des erreurs.

A bientôt Very Happy

_________________
Lorsque l'on a recours au combat, tout le monde est perdant.
avatar

MrSimh
rang 1.1 sanitatsoldat
rang 1.1 sanitatsoldat

Messages : 76
Date d'inscription : 18/06/2017
Age : 22
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sani !

Message  Oliver STONE le Jeu 3 Aoû 2017 - 20:41

bravo pour ce magnifique travail
hate de voir ca sur le terrain à nos coté !
avatar

Oliver STONE

Messages : 512
Date d'inscription : 20/05/2016
Age : 53
Localisation : paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sani !

Message  MrSimh le Mar 15 Aoû 2017 - 18:34

Mon équipement ne cesse de s'améliorer, je suis pas encore à vos côtés mais plus le temps passe plus çà à de l'allure. pirat

_________________
Lorsque l'on a recours au combat, tout le monde est perdant.
avatar

MrSimh
rang 1.1 sanitatsoldat
rang 1.1 sanitatsoldat

Messages : 76
Date d'inscription : 18/06/2017
Age : 22
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sani !

Message  Thomas Dietrich le Mar 15 Aoû 2017 - 20:50

des photos ?

_________________
avatar

Thomas Dietrich
rang 3 Gefreiter
rang 3 Gefreiter

Messages : 665
Date d'inscription : 07/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sani !

Message  MrSimh le Mar 15 Aoû 2017 - 21:43



- le calot va bientôt être cousu,
- le luger va avoir des plaquettes en bois
- une chemise arrive avec la plaque d'identité
- les lunettes sont à ma vue
- et j'ai une baïonnette aussi qui n'est pas sur la photo

_________________
Lorsque l'on a recours au combat, tout le monde est perdant.
avatar

MrSimh
rang 1.1 sanitatsoldat
rang 1.1 sanitatsoldat

Messages : 76
Date d'inscription : 18/06/2017
Age : 22
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sani !

Message  Thomas Dietrich le Mar 15 Aoû 2017 - 21:57

super ensemble ! un peux trop neuf encore lol !!!

_________________
avatar

Thomas Dietrich
rang 3 Gefreiter
rang 3 Gefreiter

Messages : 665
Date d'inscription : 07/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sani !

Message  Oliver STONE le Mar 15 Aoû 2017 - 22:05

bon maintenant tu n’as plus le choix ! il faut venir user ta tenue avec nous sur le terrain !! On t’ attends
avatar

Oliver STONE

Messages : 512
Date d'inscription : 20/05/2016
Age : 53
Localisation : paris

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sani !

Message  MrSimh le Mar 15 Aoû 2017 - 22:29

oui c'est trop neuf je sais faut que j'use aussi.

oui oui oui Razz

_________________
Lorsque l'on a recours au combat, tout le monde est perdant.
avatar

MrSimh
rang 1.1 sanitatsoldat
rang 1.1 sanitatsoldat

Messages : 76
Date d'inscription : 18/06/2017
Age : 22
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sani !

Message  Hick22 le Lun 28 Aoû 2017 - 9:30

Je ne vais pas rajouter aux camarades mais effectivement il ne te reste plus qu'à venir user ta tenue.

Une chasuble avec la croix rouge serait un plus ... c'est quelque chose que l'on voit pas souvent... et qui fixe ton rôle pour le public et les autres de façon pragmatique

_________________
Tout le succès d'une opération réside dans sa préparation.
En tuer un pour en terrifier un millier.
Si nous voulons que la gloire et les succès accompagnent nos armes , nous ne devons jamais perdre de vue : la doctrine , le temps , l’espace , le commandement , la discipline .

L'Art de la guerre de Sun Tzu

War does not determine who is right .......... only who is left
avatar

Hick22
rang 10 Stabsfeldwebel
rang 10 Stabsfeldwebel

Messages : 979
Date d'inscription : 26/05/2016
Age : 33
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sani !

Message  MrSimh le Lun 28 Aoû 2017 - 9:41

Oui c'est vrai que çà démarque.
Je vais y réfléchir, merci.

Oui c'est neuf, je n'ai encore jamais fait une seule sortie çà s'explique Razz

_________________
Lorsque l'on a recours au combat, tout le monde est perdant.
avatar

MrSimh
rang 1.1 sanitatsoldat
rang 1.1 sanitatsoldat

Messages : 76
Date d'inscription : 18/06/2017
Age : 22
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sani !

Message  MrSimh le Ven 17 Nov 2017 - 10:16

Bonjour !!

Je ne chôme pas ! J'ai appris pas mal de choses depuis mais cela reste pas si simple que çà.
Pour le moment j'apprend et j'organise tout çà.

Je compte mettre à jour le premier post pour faire une doc plus complète, et réservé le second post à une partie plus 'équipement' pour la reconstitution.

A suivre.

_________________
Lorsque l'on a recours au combat, tout le monde est perdant.
avatar

MrSimh
rang 1.1 sanitatsoldat
rang 1.1 sanitatsoldat

Messages : 76
Date d'inscription : 18/06/2017
Age : 22
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sani !

Message  Thomas Dietrich le Ven 17 Nov 2017 - 11:32

n'hésite pas a nous parler de tes découvertes et a venir les mettres en pratique sur le terrain !

_________________
avatar

Thomas Dietrich
rang 3 Gefreiter
rang 3 Gefreiter

Messages : 665
Date d'inscription : 07/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sani !

Message  Anton Ivanovitch Zaykov le Ven 17 Nov 2017 - 11:33

On sait vers qui se tourner si quelqu’un se blesse en sortie Wink

_________________
Life is like riding a bicycle panzer, to keep your balance, you must keep moving driving.

avatar

Anton Ivanovitch Zaykov
rang 1 Grenadier
rang 1 Grenadier

Messages : 102
Date d'inscription : 13/06/2016
Age : 19
Localisation : Paris/Londres

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sani !

Message  Thomas Dietrich le Ven 17 Nov 2017 - 11:53

je sais pas trop... apparement il a pas depassé le chapitre 1 : "amputation" du manuel

_________________
avatar

Thomas Dietrich
rang 3 Gefreiter
rang 3 Gefreiter

Messages : 665
Date d'inscription : 07/05/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sani !

Message  Anton Ivanovitch Zaykov le Ven 17 Nov 2017 - 11:55

Euh... bon, j’imagine que le blessé n’aura rien contre le fait qu’on doive l’achever pour lui éviter de souffrir ! lol!

_________________
Life is like riding a bicycle panzer, to keep your balance, you must keep moving driving.

avatar

Anton Ivanovitch Zaykov
rang 1 Grenadier
rang 1 Grenadier

Messages : 102
Date d'inscription : 13/06/2016
Age : 19
Localisation : Paris/Londres

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sani !

Message  MrSimh le Ven 17 Nov 2017 - 12:33

M'enfin, le teamkill c'est jamais bon pour l'xp ! Mad

_________________
Lorsque l'on a recours au combat, tout le monde est perdant.
avatar

MrSimh
rang 1.1 sanitatsoldat
rang 1.1 sanitatsoldat

Messages : 76
Date d'inscription : 18/06/2017
Age : 22
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sani !

Message  Hick22 le Mer 29 Nov 2017 - 19:49

hihi plus besoin de russes ou d'alliés, Thomas va massacrer la division à lui tout seul !
Heureusement que Sani gère !

_________________
Tout le succès d'une opération réside dans sa préparation.
En tuer un pour en terrifier un millier.
Si nous voulons que la gloire et les succès accompagnent nos armes , nous ne devons jamais perdre de vue : la doctrine , le temps , l’espace , le commandement , la discipline .

L'Art de la guerre de Sun Tzu

War does not determine who is right .......... only who is left
avatar

Hick22
rang 10 Stabsfeldwebel
rang 10 Stabsfeldwebel

Messages : 979
Date d'inscription : 26/05/2016
Age : 33
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sani !

Message  MrSimh le Jeu 21 Déc 2017 - 23:30

Voilà j'ai comme qui dirais mis à jour Rolling Eyes

_________________
Lorsque l'on a recours au combat, tout le monde est perdant.
avatar

MrSimh
rang 1.1 sanitatsoldat
rang 1.1 sanitatsoldat

Messages : 76
Date d'inscription : 18/06/2017
Age : 22
Localisation : Bretagne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sani !

Message  Contenu sponsorisé



Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum