Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Calendrier Calendrier


2 - Les bombardements aériens préalables au débarquement du D-DAY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

2 - Les bombardements aériens préalables au débarquement du D-DAY

Message  Hick22 le Mar 16 Aoû 2016 - 22:22

Les bombardements aériens qui ont eu lieu le 06 Juin 2016

Avant le jour J, des attaques aériennes avaient eu lieu sur les batteries côtières de la région.

La position de la Pointe du Hoc, un des buts principaux de ces bombardements, avait déjà été touchée le 15 avril, le 22 mai et le 4 juin. Ce sont ces attaques qui ont conduits les allemands à replier à 1km à l'intérieur des terres les 6 canons de 155mm, les rendant ainsi inaptes à tirer sur Omaha Beach le matin du 6 juin.
Ces positions de la Pointe du Hoc devaient subir une nouvelle attaque le 6 juin par 18 bombardiers moyens B26 "Marauder" de la 9ème US Tactical Air Force, entre H-20 et H-5 (6h10 à 6h25).



De H-30 à H-5 minutes (6h00 à 6h25), 114 quadrimoteurs lourds "Liberators" B24 de la 8ème US Strategic Army Air Force devaient frapper les défenses de plage dans la zone de Vierville, c'est-à-dire les 5 zones fortifiées WN 70, 71, 72, 73 et 74 (objectifs 35 à 38) avec des bombes de 50kg, à fragmentation ou explosives, et de 250kg, explosives pour certaines cibles seulement (au total environ 300 tonnes de bombes).

D'autres bombardiers lourds (environ 300) devaient attaquer les objectifs 39 à 45, sur les WN de Saint-Laurent et Colleville.

Toutes les bombes destinées aux WN des plages étaient munies de détonateurs instantanés afin d'éviter la formation de cratères sur la plage, risquant d'y ralentir le trafic.



Tract jeté sur les agglomérations qui devaient être bombardée



Les 5 zones fortifiées  WN 70 à 74 qui devaient être attaquées par les "Liberators"



les objectifs des "Liberators" sur la plage Omaha



un des B24 "Liberators" du 446°Group qui a attaqué Vierville, avec ses couleurs caractéristiques



les objectifs des bombardements aériens sur l'ensemble Omaha Beach



B26 "Marauder"



Vue du bombardement de la pointe du Hoc



Vue des impact sur la pointe du Hoc


Dernière édition par Hick22 le Mer 4 Jan 2017 - 11:50, édité 1 fois

_________________
Tout le succès d'une opération réside dans sa préparation.
En tuer un pour en terrifier un millier.
Si nous voulons que la gloire et les succès accompagnent nos armes , nous ne devons jamais perdre de vue : la doctrine , le temps , l’espace , le commandement , la discipline .

L'Art de la guerre de Sun Tzu

War does not determine who is right .......... only who is left
avatar

Hick22
rang 10 Stabsfeldwebel
rang 10 Stabsfeldwebel

Messages : 928
Date d'inscription : 26/05/2016
Age : 33
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2 - Les bombardements aériens préalables au débarquement du D-DAY

Message  Hick22 le Mar 16 Aoû 2016 - 22:29

Petit topo sur le B26

Constructeur Glenn L. Martin Company
Rôle Bombardier moyen
Premier vol 25 novembre 1940
Mise en service Décembre 1941
Nombre construits 5 288


Équipage 7


Motorisation
Moteur 2 moteur Pratt & Whitney R-2800-41 Double Wasp
Type Moteur en étoile
Puissance unitaire 1 850 ch


Dimensions
Envergure 19,81 m
Longueur 17,75 m
Hauteur 6,05 m
Surface alaire 48,12 m2


Masses
À vide 11 476 kg
Avec armement 16 783 kg
Maximale 17 328 kg


Performances
Vitesse maximale 454 km/h (Mach 0.36)
Plafond 7 200 m
Vitesse ascensionnelle 365,4 m/min
Rayon d'action 1 850 km


Armement
Interne 11 mitrailleuses Browning M2 de 12,7 mm (6 en poste fixe sur le fuselage et 2 pour chaque tourelle dorsale et arrière)
Externe 1 814 kg de bombes



Les essais officiels montrent que le B-26 affiche des performances supérieures aux exigences du programme, mais au détriment des qualités de pilotage à basse vitesse. Le B-26A bénéficie alors de certaines améliorations jugées nécessaires, toutefois l'augmentation de la masse en charge qui en résulte entraîne des accidents de plus en plus nombreux (ces incidents lui valent le surnom de la part des pilotes de « Widow Maker » (faiseur de veuves). Une commission d'enquête est nommée en vue de déterminer s'il convient ou non d'interrompre la production. À la suite de cela, les spécialistes se prononcent pour des modifications destinées à accroître la tenue de vol à basse vitesse et pour une révision des techniques de pilotage, ce qui est obtenu à partir de la version « F » par augmentation de l'angle de calage de l'aile (angle d'incidence de l'aile plus élevé par rapport à la ligne de vol de l'appareil).

Baptisé par la suite Marauder, cet avion se présente comme un monoplan à aile haute cantilever au fuselage spacieux, de section circulaire, dans lequel prend place un équipage de cinq hommes (puis sept). Équipé d'un train d'atterrissage tricycle, l'appareil est propulsé par deux moteurs en étoile Pratt & Whitney R-2800-5 de 1 850 ch (1 380 kW) chacun. Poursuivant sa carrière, le Marauder doit enregistrer le taux de pertes le plus bas de tous les avions américains employés en Europe par la 9th USAAF.

_________________
Tout le succès d'une opération réside dans sa préparation.
En tuer un pour en terrifier un millier.
Si nous voulons que la gloire et les succès accompagnent nos armes , nous ne devons jamais perdre de vue : la doctrine , le temps , l’espace , le commandement , la discipline .

L'Art de la guerre de Sun Tzu

War does not determine who is right .......... only who is left
avatar

Hick22
rang 10 Stabsfeldwebel
rang 10 Stabsfeldwebel

Messages : 928
Date d'inscription : 26/05/2016
Age : 33
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2 - Les bombardements aériens préalables au débarquement du D-DAY

Message  Hick22 le Mar 16 Aoû 2016 - 22:34

Modèle : Consolidated B-24J Liberator
Envergure : 33.52 m
Longueur : 20.47 m
Hauteur : 5.48 m
Motorisation : 4 moteurs Pratt & Whitney R-1830-65
Puissance totale : 4 x 1200 ch.
Armement : 10 mitrailleuses Browning 12,7 mm
4000 kg de bombes
Charge utile : -
Poids en charge : 29487 kg
Vitesse max. : 480 km/h à 7620 m
Plafond pratique : 8500 m
Distance max. : 3380 Km
Équipage : 8 à 12



Autre vue d'un B24 "Liberator"



Le B-24L Stevonovitch II (serial AAF 44-49710) du 464th Bomb Group, touché par un tir de flak alors qu'il sert d'appui aérien pour les troupes au sol, le 10 avril 1945. Le colonel James Gibson, officier de commandement du 779th Bomb Squadron et neuf autres militaires sont tués ; un mitrailleur latéral s'est éjecté et a survécu.


_________________
Tout le succès d'une opération réside dans sa préparation.
En tuer un pour en terrifier un millier.
Si nous voulons que la gloire et les succès accompagnent nos armes , nous ne devons jamais perdre de vue : la doctrine , le temps , l’espace , le commandement , la discipline .

L'Art de la guerre de Sun Tzu

War does not determine who is right .......... only who is left
avatar

Hick22
rang 10 Stabsfeldwebel
rang 10 Stabsfeldwebel

Messages : 928
Date d'inscription : 26/05/2016
Age : 33
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 2 - Les bombardements aériens préalables au débarquement du D-DAY

Message  Contenu sponsorisé



Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum